19/05/2007

Cordophone - Cithare sur bâton (A classer)

2 nouvelles Cithares sur bâton (voir aussi partie: http://africamusica4.skynetblogs.be/post/3636106/cordopho... )

L’instrument  est formé d’un bâton ou d’une barre (porte cordes), surmonté d’une ou deux cordes, pourvu d’un résonateur externe en calebasse évidée et tronquée attaché à la partie inférieure du porte cordes.

Ce genre de cithare se retrouve essentiellement en R. D. du Congo, au Rwanda, au Burundi et en Tanzanie. Importée en Afrique de l'est via Madagascar, l'origine  indienne de cet instrument est probable; cette cithare, en effet semble une réplique de la "vinâ" sous sa forme la plus primitive.

Cet instrument est généralement joué en soliste et accompagne généralement les chants. L'exécutant, assis ou debout, tient le "bâton", transversalement de manière à ce que l'ouverture de la calebasse s'applique contre sa poitrine; le chevillier est légèrement incliné vers le sol.

 

HPIM1456

Source: Editions Grands Lacs  - BABIRA (p. 104) - 1947 - photo de Soeur Constance Marie

Légende: Joueur de nzenze

Pays: R.D. du Congo - région du Kivu

Fb/1456


HPIM1462

Source:-

Légende: -

Pays: R.D. du Congo - Uele (mangbetu)

Fb/1462


cith01acith01CITHARE sur BATON 
Nom vernaculaire: luzenze
Ethnie: Luba
Pays: R.D. du Congo
Dimension: ~ 60 cm
Matériau: bois, fibres - la calebasse de résonance manque

Chez les Luba: le nom de la calebasse = kiphulu, bois = mutondo. Ce genre de cithare s'emploie seule en chantant.

fb/cith01 & cith01a

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

cith02

cith02a

CITHARE sur BATON 
Nom vernaculaire: luzenze
Ethnie:
Luba
Pays: R.D. du Congo
Dimension: ~ 57 cm
Matériau: bois - la calebasse de résonance manque

fb/cith02 & cith02a

17:43 Écrit par sanza dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.